Comment réparer un kayak gonflable ?

logo site spécialisé kayak gonflable

Malgré tous les avantages que présente un kayak gonflable, il y a un inconvénient majeur. Votre kayak gonflable finira un jour par avoir une fuite. Bien que cela puisse sembler être la fin du monde sur le moment, rassurez-vous, ce n’est pas le cas.

Les grandes étapes du processus de recherche et de réparation d’une fuite d’air ne sont ni difficiles à retenir ni onéreuses à mettre en œuvre. Suivez le guide !

Prenez soin de votre kayak gonflable

Les kayaks gonflables sont conçus pour résister aux chocs et votre embarcation est bien entretenue, c’est déjà un très bon point. La plupart du temps, leur conception leur permet de résister aux obstacles typiques qu’un bateau rencontre au cours d’une journée sur l’eau. De plus, certains bateaux gonflables sont conçus pour être utilisés dans des conditions extrêmes. Tout cela pour dire que vous n’avez pas besoin de porter des gants blancs et de parler à voix basse de peur de percer votre kayak gonflable.

Anticipez les risques pour votre canoë gonflable

Néanmoins, un peu de prévoyance et de bon sens peuvent vous aider à préserver votre kayak des fuites. Pagayer sur des obstacles pointus peut faire un trou dans votre kayak gonflable. Sans blague, n’est-ce pas ? Il est tout simplement important d’être parfaitement conscient de ce qui vous entoure, en particulier de ce qui se trouve sous votre kayak.

Pagayez-vous sur une rivière avec des débris d’arbres tombés ? Ou bien sur un lac dont la rive est rocheuse ? Ou peut-être une plage côtière avec des poches de corail ?

Il est préférable de comprendre les caractéristiques uniques du paysage aquatique qui vous attend, vous et votre canoë gonflable, avant de vous y aventurer. Faites de votre mieux pour éviter les hauts fonds lorsqu’il y a un risque de rochers ou de coraux. Au minimum, planifiez votre itinéraire de navigation de manière à ce que votre kayak ait une chance de passer indemne à travers les dangers.

Traîner votre kayak gonflable sur un terrain accidenté peut créer des fuites. Parfois, ce sol rugueux est caractérisé par du sable et de la terre. D’autres fois, il est jonché de racines, de brindilles et de rochers. Il n’est pas rare de trouver du verre brisé, des capsules de bouteilles, des canettes de soda écrasées et toutes sortes d’autres débris semés par nos (con)génères.

Il est donc important non seulement de déterminer le trajet que vous emprunterez dans votre kayak sur l’eau, mais aussi de prendre en compte le trajet que votre kayak gonflable empruntera depuis la zone de gonflage jusqu’à l’endroit où vous vous mettrez à l’eau.

kayak gonflable vert Sevylor avec 3 personnes pagayant sur une eau claire

Il s’agit d’un tronçon à haut risque pour votre kayak gonflable, alors passez quelques minutes à vous assurer qu’il n’y a pas de débris pointus, naturels ou autres, qui pourraient mettre rapidement fin à vos plans aquatiques.

Votre kayak gonflable n’aime pas les fortes chaleurs

Les températures élevées peuvent entraîner un surgonflage. Si vous pagayez dans un kayak gonflable, il devrait être assez clair que les dangers pointus sont votre ennemi mortel. Ce qui est moins bien compris, c’est qu’une température élevée entraînant un surgonflage peut également être problématique.

Comme nous le savons tous, l’air chauffé se dilate. Si vous gonflez votre kayak à sa pression maximale et que vous le laissez ensuite sur un sol chaud ou au soleil, l’air à l’intérieur va se réchauffer et se dilater. Ce phénomène incommodant exerce une pression sur les nombreuses coutures de votre bateau. Si vous n’en tenez pas compte, la structure de votre kayak sera endommagée.

En général, les premiers éléments structurels à se déchirer sont les cloisons entre 2 boudins. Il s’agit des cloisons qui courent sur toute la longueur de votre coque, la faisant ressembler à de longs concombres posés côte à côte. Lorsque les soudures se rompent, les concombres longs et minces finissent par ressembler à de longues saucisses grasses (et il est vraiment difficile de faire du kayak sur ces dernières).

Pour éviter ce désordre, transférez votre kayak gonflé sur l’eau le plus rapidement possible. Si vous sortez de l’eau, placez le kayak dans une zone ombragée ou retirez le bouchon de la valve pour laisser sortir un peu d’air et réduire la pression à l’intérieur du bateau.

Les techniques pour repérer une fuite

Peu importe l’amour et l’attention que vous portez à votre kayak gonflable, le temps finira par vous rattraper et une fuite se produira. Ne vous inquiétez pas. Elles arrivent tout le temps et peuvent généralement être traitées en peu de temps et avec des matériaux faciles à manipuler.

Si vous remarquez que votre bateau perd de l’air, il est temps de trouver et de réparer la fuite d’air de votre kayak gonflable. La première chose à faire est de localiser la fuite. La difficulté à localiser la fuite dicte la technique que vous devez utiliser pour la trouver.

Méthode 1 pour repérer une fuite

Ecoutez la fuite. Gonflez votre kayak dans un endroit calme. Éteignez votre musique. Débranchez vos ventilateurs au moins pour un petit moment. Gonflez votre kayak et écoutez simplement. Placez votre joue près du kayak pour que la peau sensible de votre visage puisse sentir l’air bouger.

Commencez par la zone de la valve. De nombreuses fuites de kayak se produisent à cet endroit et souvent, la valve est filetée en croix ou mal fermée. Cette étape est un peu comme vérifier que vous avez branché votre ordinateur avant d’appeler le service technique.

S’il n’y a pas de mouvement d’air près de la valve, faites le tour des différentes coutures de votre kayak. La zone la plus susceptible d’être endommagée est le fond de la coque (causée par des dangers extérieurs) et le cockpit (causé par vous).

Soyez plus attentif en employant une stratégie de quadrillage. Si vous ne parvenez pas à localiser la source de la fuite lors de votre premier passage, vous devrez faire plus attention. Divisez votre kayak en petits carrés. Vous pouvez utiliser de la craie pour dessiner des carrés ou vous pouvez simplement utiliser votre imagination. Le but de l’exercice est de concentrer votre attention sur chaque surface plane et chaque couture de chaque carré.

Vue en coupe d'un kayak gonflable Sevylor

N’oubliez pas de placer votre visage près du tissu du kayak et d’écouter et de sentir les mouvements d’air. Passez en revue chaque carré de la grille jusqu’à ce que vous ayez sondé l’ensemble du kayak. Il se peut que vous trouviez le trou tout de suite, ou que vous ne le trouviez pas du tout.

Si vous le trouvez, utilisez un marqueur ou un crayon gras pour encercler l’emplacement de la fuite afin de ne pas la perdre à nouveau. Si vous ne parvenez pas à localiser la fuite dans votre kayak sec, vous devrez le mouiller.

Méthode 2 pour repérer une fuite

Localisez la fuite sous l’eau. Si vous avez accès à un plan d’eau clair et profond de 1,5 à 2,5 mètres, il s’agit de votre première stratégie « humide » pour localiser la fuite dans votre bateau. Gonflez votre kayak et faites-le flotter sur l’eau claire et calme. Mettez un masque de plongée et prenez une grande respiration.

Nagez sous le kayak et regardez vers le haut. Vous recherchez de petites bulles qui sortent de la partie inférieure du bateau. Elles peuvent provenir d’une partie plate du kayak ou d’une couture. Cherchez simplement les bulles.

Si vous les trouvez, utilisez un crayon gras ou un autre outil de marquage (qui ne créera pas d’autre fuite) pour marquer l’emplacement du trou. Il se peut qu’il y ait plus d’un trou, alors n’arrêtez pas avant d’en avoir vérifié d’autres, à moins bien sûr que vous ne manquiez d’oxygène !

Méthode 3 pour repérer une fuite

Utilisez de l’eau savonneuse pour localiser la fuite. Si vous n’avez pas accès à une plage avec un mètre d’eau, envisagez la stratégie de l’eau savonneuse.

Tout d’abord, gonflez votre canoé. Ensuite, mélangez de l’eau et du savon liquide. Le liquide vaisselle est généralement efficace car il mousse bien (et serait assez doux pour nettoyer du pétrole brut sur le duvet d’un bébé caneton).

À l’aide d’une éponge, recouvrez d’eau savonneuse une seule zone de taille modeste. S’il y a une fuite dans votre kayak, l’air en mouvement qui sort de votre bateau devrait créer des bulles dans le savon.

Passez la totalité de votre bateau, zone par zone, avec le mélange savonneux. Si vous trouvez la fuite, encerclez son emplacement avec un crayon gras.

Méthode 4 pour repérer une fuite

Si rien d’autre ne fonctionne, utilisez du film plastique. Peu importe que votre kayak soit propre si vous ne pouvez pas pagayer parce qu’il est percé. Si aucune des autres techniques n’a permis de localiser la source de la fuite de votre kayak, essayez celle-ci :

L’outil clé est le film plastique. Vous avez certainement un rouleau dans votre cuisine pour recouvrir des pots ou des bols afin de conserver les aliments au frais dans le réfrigérateur. Vous aurez besoin de quelques rouleaux de film plastique pour cet exercice.

Pour exécuter cette technique, vous devez recouvrir stratégiquement votre kayak de film plastique. C’est un long travail et Il faut quelques jours pour le faire efficacement.

Commencez par le fond de la coque. Appliquez le film plastique sur la coque en la serrant bien. Pensez-y comme si vous posiez du papier peint. Vous voulez créer une surface plane et propre, sans bulles d’air. Une petite raclette peut vous aider à faire sortir l’air.

N’oubliez pas d’enfoncer le film plastique aussi profondément que possible dans les coutures du kayak. Plus la surface du kayak en contact avec le film plastique est grande, mieux c’est.

Après avoir soigneusement appliqué le film plastique sur le fond de votre kayak, laissez-le reposer pendant 12 à 24 heures. Lorsque vous y revenez, recherchez les nouvelles bulles d’air qui se sont formées sous la pellicule. Ces bulles marquent l’emplacement de la ou des fuites d’air de votre kayak gonflable.

Vous devrez peut-être consacrer quelques jours à ce processus. Une petite partie de ce temps sera consacrée à l’application du film plastique. Cependant, la majeure partie de ce temps sera consacrée à attendre que les fuites d’air se manifestent.

Comment colmater une fuite que vous ne pouvez même pas localiser ? Si vous ne parvenez pas à localiser la fuite de votre kayak, il s’agit très probablement d’une petite fuite pas plus grande qu’une tête d’épingle.

Quels matériels pour réparer son canoë gonflable ?

Ces différents incidents arrivent le plus souvent lors des escapades en mer, mais sont facilement réparables. Il reste tout de même important de pouvoir se doter d’un équipement adéquat pour réaliser une pareille réparation. Vous aurez besoin en tout :

  • d’un tube de colle PVC ou de colle polyuréthane,
  • d’une feuille de PVC,
  • d’une spatule pour appliquer,
  • d’une paire de ciseaux,
  • d’une feuille de papier à poncer (grain 220),
  • d’un poids.
Kit de réparation pour kayak gonflable

Comment réparer un boudin crevé ?

Les kayaks gonflables sont le plus souvent constitués de trois chambres à air (ou boudins), une pour le plancher et deux latérales. Ces chambres se trouvent dans une enveloppe textile externe qui joue un rôle de protection contre les différents frottements et l’abrasion. Malgré cela, il peut toutefois arriver qu’un boudin crève lorsqu’elle entre en collision avec un objet comme les hauts fonds, par exemple.

Réparation au niveau des boudins

Pour réparer une chambre trouée, vous devez commencer par dévisser la valve et retirer le boudin de l’enveloppe en nylon. Une fois cela fait, déposez le kayak sur une surface dégagée tout en veillant à ce qu’il n’y ait aucun autre objet tranchant. Déroulez-le ensuite, puis gonflez la vessie pour repérer la fuite d’air en suivant nos conseils précédents.

Dans le cas où la fuite se retrouverait au niveau d’une soudure, il n’y a aucun intérêt à procéder à une réparation, car il n’y a que peu de chances qu’elle tienne dans le temps. Marquez au crayon l’endroit de la fuite pour facilement l’identifier par la suite. À présent, dégonflez le boudin.

Poncez légèrement la surface endommagée tout autour de l’accroc. Veillez à réaliser tout cela sur une surface propre, plane et sèche. Nettoyez ensuite à l’eau savonneuse, puis faites sécher la surface avec un chiffon. Si celui-ci s’avère trop humide, changez de chiffon pour vous assurer que la surface soit bien sèche. Découpez un patch de PVC plus ou moins large en fonction du percement.

Pour éviter qu’il s’accroche et ne se décolle, veillez à arrondir les coins. Collez le patch de PVC avec la colle, tout en réalisant un cercle de plus en plus grand. Ensuite, de façon uniforme et homogène, appliquez la colle sur le patch jusqu’aux bords de la pièce, tout en faisant le tour. Pour ce faire, servez-vous des petites dents de la spatule. Collez maintenant la zone à réparer. Faites appliquer le patch sur l’endroit à réparer.

Avec le côté lisse de la spatule, chassez les bulles d’air qui peuvent éventuellement se retrouver et l’excédent de colle. Prenez ensuite un chiffon propre, puis nettoyez les excédents de colle autour du patch de réparation. Posez un poids pour que la pièce reste en contact et sous pression avec la chambre à air à réparer, jusqu’à son durcissement. Ainsi, quand vous la regonflerez pour l’utiliser à nouveau, la réparation tiendra solidement et ne se détachera pas.

Laissez sécher pendant 24 h en évitant tout contact. Surtout, n’allez pas vérifier que le tout est bien sec et solide avant que le 24 h se soit écoulé. Remettez la chambre à air dans son logement. À présent, vissez la valve. Gonflez, à son tour, la chambre à air afin de lui donner une forme. Tirez sur l’avant et sur l’arrière du kayak afin que la vessie se remette en place. Il ne vous reste plus qu’à terminer le gonflage et le tour est joué.

Homme en train de gonfler son canoë avec une pompe à main. Au loin, un lac et des montagnes. A droite, le coffre ouvert d'une voiture. Au premier plan du matériel venant probablement d'être sorti de la voiture.

Réparation au niveau des coutures

La vérité est que le processus de réparation des coutures est à peu près le même que pour les surfaces planes, mais avec quelques « caractéristiques » supplémentaires.

Les coutures séparées veulent continuer à se séparer. Même après l’application d’une « rustine extérieure », la pression exercée sur la couture pour qu’elle continue à se séparer peut briser votre travail de réparation. C’est pourquoi vous devez faire preuve de discernement.

Si le trou de la couture est petit et moins exposé à la pression, essayez d’abord un patch. Si le trou de couture est supérieur à 75 mm, vous devrez peut-être enfiler votre équipement chirurgical et appliquer des patchs « intérieurs » et « extérieurs ».

Les travaux de réparation de coutures les plus réussis que j’ai vus étaient ceux qui utilisaient des patchs « intérieurs » et « extérieurs » nettement plus grands. J’ai l’impression que les grands pansements absorbent la pression à l’écart de la couture, réduisant ainsi la force qui aurait normalement appuyé sur la couture et augmenté la taille du trou.

Si vous ne pouvez pas réparer les trous au niveau d’une couture, couvrez simplement le trou avec de la pâte à modeler. Il s’agit plutôt d’une solution à court terme et d’une solution de désespoir.

Comment réparer un aileron endommagé ?

Lors d’un choc sur un rocher, le rail de fixation de l’aileron de votre kayak peut se retrouver tordu. Ce genre d’incident peut également arriver à cause d’une forte exposition à la chaleur.

Pour le redresser, c’est très simple. Avant tout, posez votre kayak sur un plancher dégagé de tout objet tranchant. Retournez, vers vous, la partie inférieure du kayak, où se trouve le rail de l’aileron.

Par la suite, retirez l’aileron pour mieux observer le rail tordu. Avec un sèche-cheveux, réchauffez la partie du rail pendant environ deux minutes afin de le rendre plus flexible.

Exercez ensuite une pression sur le rail afin de le remettre dans sa position normale. Prenez à présent l’aileron puis remettez-le à sa place. Fixez-le bien et le tour est joué.

Aileron livré avec le kayak gonflable Intex explorer k2

Que retenir de la réparation d’un kayak gonflable ?

Il faut donc retenir que le kayak est un équipement comme tout autre qui peut subir quelques usures en mer. Le plus souvent, il s’agit d’un boudin troué, un fond troué ou un rail d’aileron tordu. Cela ne constitue tout de même pas des incidents majeurs, car le kayak se veut facilement réparable. L’équipement nécessaire pour réparer ces fuites d’air est minimal et le processus est généralement simple.

Assurez-vous d’avoir le bon matériel de réparation et la bonne colle, suivez les étapes, prenez votre temps et vos efforts donneront un nouveau souffle à votre kayak qui boite.

Heureusement, il existe aujourd’hui des modèles de kayaks gonflables à des prix accessibles et faits avec des matériaux suffisamment résistants.

Laisser un commentaire